Fémancip : la révolution des vêtements no bra

Notre histoire

Mars 2020 : nous sommes confinés à la maison, crise sanitaire oblige. Une expérience inédite, qui apporte malgré tout son lot de retombées positives. Par exemple, l’occasion de découvrir ou redécouvrir des passions, de renouer avec ses désirs profonds et d’abandonner des habitudes néfastes pour la santé.

Quant aux vêtements, le télétravail permet souvent une plus grande liberté vestimentaire. C’est tout naturellement que vous décidez d’abandonner votre soutien-gorge dans le tiroir. Et…découverte : vous vous sentez nettement mieux !

Terminées les sensations d’oppressions à la poitrine, les marques rouges sur la peau, les bretelles visibles sur le dos ou les épaules.

Ce geste, à l’apparence anodine, marque pour vous une véritable révolution : vous vous sentez plus légère, plus à l’aise dans votre corps.

No bra : une habitude qui change la donne

Le no bra devient rapidement pour vous une habitude durable, grâce au confort et au bien-être que ça vous procure. Vous en arrivez même à vous demander comment vous faisiez avant, à porter tout au long de la journée un sous-vêtement qui vous comprime le corps.

Vous vous sentez littéralement transformée.

Jusqu’au jour où le retour au travail en présentiel arrive et, avec lui, la reprise d’une vie sociale normale. Vous éprouvez le désagréable sentiment de ne pas avoir le choix : il faut sortir votre soutien-gorge du tiroir, pour de nombreuses raisons. Assumer les regards sur sa poitrine, se sentir moins vulnérable face à des remarques désobligeantes, ou simplement respecter le code social et professionnel.

Comment revenir à la vie d’avant, après avoir vécu une révolution en termes de liberté, confort et bien-être ?

La naissance de Fémancip

En tant qu’adeptes du no bra, nous sommes conscientes de la difficulté et de l’embarras qui empêchent un grand nombre de femmes de franchir ce pas.

En 2020, l’Ifop a mené une enquête en France au sujet du port du soutien-gorge et des freins au no bra. Les résultats sont très parlants.

20% des personnes interrogées estiment que la visibilité des tétons féminins peut être considérée comme circonstance atténuante en cas d’agression sexuelle.

53% des personnes interrogées considèrent que le fait de ne pas porter de soutien-gorge sur son lieu de travail n’est pas approprié pour une femme.

C’est suite à ce constat que Fémancip, première marque de vêtements no bra, voit le jour en 2021. Notre but : accompagner toutes les femmes désireuses de s’affranchir du port du soutien-gorge, pour qu’elles se sentent à l’aise en toute circonstance, sans compromis.

Le mot de la fondatrice

voir la collection

Adepte du no bra, je me suis toujours sentie comprimée par le soutien-gorge. Même avec la lingerie la plus légère, j’avais une sensation d’oppression, voire de nausée.

J’ai toujours rêvé d'un vêtement à la fois stylé et confortable, qui permettrait de ne plus avoir à se soucier des regards et des jugements quant à la pratique du no bra. Et j’ai pris conscience que je n’étais pas la seule !

Suite à mes recherches infructueuses d’une solution satisfaisante sur le marché, l’idée m’est venue de créer une garde-robe avec couvre-tétons intégrés.

Mon objectif était d’allier élégance vestimentaire et confort sans soutien-gorge, pour que les femmes pratiquant le no bra puissent se sentir à l’aise dans toutes les circonstances. Ma créativité et ma passion pour la mode et la photographie ont abouti à la genèse du concept et au début de l’aventure Fémancip.

Convaincue que chaque femme possède sa propre beauté, je suis persuadée qu’il est primordial de s’écouter et de se réconcilier avec soi-même.

L’ambition de la marque que j’ai créée est d’aider les femmes à s’affirmer et à se libérer du poids du soutien-gorge, pour vivre une vie plus épanouie.




Cart

No more products available for purchase

Your cart is currently empty.